Transat retour... en Pogo 40 - Tchuda Popka 2

J7 - Premier coup de vent

21 janvier 2007 | 17:52 Jerome Samson

En route au 90, 8 noeuds.

Comme vous l avez lu hier, nous sommes maintenant bien entres dans la zone du portant, mais c’est aussi celles des depressions ! Et pour porter, ca porte. Dans le mail d’hier nous vous faisisons part de conditions idylliques, la tout va bien encore, mais c’est un peu plus muscle !

Ca a commence tres fort hier soir peu apres le coucher du soleil, le vent est monte progressivement vers 25 noeuds comme prevu sur nos cartes. On etait encore avec le solent (un “foc” de taille moyenne, le grand c’est le gennaker qu on a essaye hier, et le petit-qui-resiste-a-presque-tout c’est la trinquette, ensuite il reste le tourmentin pour les situations vraiment tres rudes), quand le vent est monte tres tres vite en force (bien au dela des previsions), et l’enroulement a ete un peu delicat. La sanction est immediate, on a fait un ou deux accros dedans, et on ne peut plus s en servir. Il nous reste donc principalement la trinquette, qui va bien servir du coup, et le gennaker quand il y aura vraiment peu de vent. Nous sommes un peu decus d’avoir abime cette belle voile, mais la lecon est claire : anticiper encore plus.

Actuellement, les conditions sont toujours fortes, avec un vent autour de 40 noeuds et une superbe houle bien raide. Mais encore une fois, le bateau prouve chaque instant ses exceptionnelles qualites marines, et sous trinquette seule (la GV est affalee completement) on avance toujours bien et en toute securite.

La meteo nous promet une amelioration tres prochaine, et peut etre meme un peu de petole demain, avant la prochaine depression.

A l’interieur, l’ambiance est un peu “machine a laver” cycle long, rincage intense, taches difficiles. Mais tout tient, tout est solidement amarre, “on a meme pas perdu une pomme” (dixit le cambusier Denis). On danse la quart-magnole dans la quart-lingue !

Du coup on s’est rabattu sur les lyophilises ce midi, au menu, cury de volailles au pates, qui nous a paru meilleur que ches Fauchon ! Bref on est des bons petits quart-nivores, avec la barback que Denis nous cuisine habituellement et ces petits lyoph a la volaille.

Pierre est a la camera pour vous ramener des images de cette belle houle sous le soleil (a travers la descente).

Bref c’est notre premier vrai coup de tabac, et probablement pas le dernier, mais maintenant on sait bien comment faire !

A tres bientot

Jerome et l’equipage de Tchuda Popka

(et maintenant on va s’ecouter Quart-la Bruni pour couvrir les bruits des paquets de mer !)

[Sent from: 29.196,-58.923]

Catégorie : En mer | Voir sur la carte : Geo Mashup

17 Comments Add your own

  • 1. Benjamin le marin  |  janvier 21st, 2007 at 18:40

    Salut à toute l’équipe, c’est benjamin.
    Depuis la réunion, je vous envoie mes félicitations pour ce blog passionnant!
    Continuez comme ça votre périple.
    Je vous rejoins bientot en mer, mais un peu plus sud…
    Bon vent

  • 2. Cath  |  janvier 21st, 2007 at 19:05

    bravo !!!
    vous êtes des grands marins
    puisque vous avez surmonté le premier gros grain…

  • 3. Adeline  |  janvier 21st, 2007 at 19:07

    Profite bien toi aussi Ben, tu risques d’en rencontrer des bons coups de vent !

  • 4. Marie-Anne  |  janvier 21st, 2007 at 19:09

    faites attention à vous quand même!
    et bon lyophilisés! miam! ….

  • 5. Une lectrice de Jerome (K. Jerome)  |  janvier 21st, 2007 at 19:18

    Enfait, c’est un mot du frère de la lectrice de J K J, depuis New York.
    7. Pierre-Yves et famille | January 21st, 2007 at 12:07 am
    Nous sommes impressionnés par votre maîtrise de la voile mais aussi par la qualité des informations et photos que vous mettez à la disposition des lecteurs. Merci de penser à eux du milieu des vagues! Nous espérons que les conditions de navigation continueront de permettre la communication de vos activités quotidiennes, même lorsque vous aurez attrapé le vent portant. (Nous sommes curieux de savoir ce que les lignes de Pierre vous ramèneront à manger). Bon vent à tous et à bientôt.

  • 6. Brigitte  |  janvier 21st, 2007 at 19:37

    Vos messages me font toujours rêver, moi qui suis bien au sec, sur la terre ferme, où le vent ne fait que siffler aux carreaux.
    Qui va prendre l’aiguille, le fil à voile et la paumelle pour réparer le solent quand il y aura pétole ? Pour imiter un peu Pénélope, mais je m’égare, elle tirait l’aiguille à terre !
    A quelle vitesse allez-vous sous trinquette seule ?
    Jérôme et Guillaume, je crains que Tipiak ne vous paraisse décidément beaucoup trop lent…mais il est pêchant, enfin on ne peut pas tout avoir.
    Quart-burez bien. Pas trop de moteur dans la pétole pour ne pas augmenter l’effet de serre (nous avons devisé entre amis sur ce sujet hier soir)
    Bon vent, bonne mer et merci pour tous ces échanges.

  • 7. Une lectrice de Jerome (K. Jerome)  |  janvier 21st, 2007 at 19:41

    La cuisine des oeufs brouillés en bateau, dans une ambiance “machine à laver, cycle long”:

    “Harris proposa de faire des œufs brouillés pour le petit déjeuner, et offrit de les cuisiner lui-même ! Il ajouta qu’il s’y connaissait drôlement en œufs brouillés. Il les préparait souvent aux pique-niques et quand il était en mer, sur des yachts. Il s’en était fait une véritable renommée. Nous en conclûmes, d’après ses dires, que quiconque avait goûté une fois à ses œufs brouillés boudait désormais toute autre nourriture et préférait mourir de faim plutôt que d’en être privé.

    Rien qu’à l’écouter, nous en eûmes l’eau à la bouche et nous lui passâmes le réchaud, la poêle et tous les œufs qui ne s’étaient pas brisés et répandus un peu partout dans le panier, en le suppliant de commencer.

    Il eut quelque difficulté à casser les œufs – ou plus exactement à les faire atterrir dans la poêle, une fois cassés, et non sur son pantalon ou dans la manche de sa chemise. Pour finir, il en plaça une bonne demi-douzaine dans la cible et s’accroupit auprès du réchaud afin de les battre à l’aide d’une fourchette.

    Autant que nous pouvions en juger, George et moi, la tâche paraissait harassante. Chaque fois que Harris s’approchait de la poêle, il se brûlait, et alors il lâchait tout et se mettait à danser autour du réchaud, en claquant des doigts et jurant comme un forcené. D’ailleurs, dès que George et moi le regardions, il ne manquait pas d’exécuter ce numéro.

    Nous crûmes d’abord que cela faisait partie de ses rites culinaires. Nous en oubliâmes ce qu’étaient les œufs brouillés, et nous figurâmes qu’il se préparait devant nous une spécialité peau-rouge ou polynésienne dont la confection exigeait des danses et des incantations appropriées. Montmorency s’aventura une fois à renifler la poêle, la graisse lui jaillit sur le museau, et lui aussi se mit à trépigner et à aboyer des injures. Mais ce fut, dans l’ensemble, l’une des plus curieuses et intéressantes opérations auxquelles j’aie jamais assisté. George et moi fûmes tous deux navrés qu’elle se terminât si vite.

    Le résultat ne correspondait pas du tout au projet initial annoncé par Harris. Un résultat bien maigre pour tant de travail. Il était entré six œufs dans la poêle, et il n’en restait qu’une cuillerée d’un magma brûlé et peu ragoûtant.

    Harris en rejeta la faute sur la poêle : il aurait parfaitement réussi si nous avions eu un réchaud à gaz et une turbotière. Nous résolûmes donc de ne plus tenter d’œufs brouillés tant que nous n’aurions pas ces ustensiles avec nous.

    Quand nous eûmes fini de déjeuner, le soleil se faisait chaud, le vent était tombé, et c’était la matinée la plus délicieuse que l’on pût désirer…”

  • 8. Robert et Gisèle  |  janvier 21st, 2007 at 20:18

    Nous sommes contents de voir que vous avez bien surmonte ce premier coup de tabac, pour feter ça et accompagner le repas de reve de votre precedent message nous vous suggerons un delicieux pineau suivi d’ un quart d’ un non moins delicieux vin de lune… Evitez par contre le Beychevelle et le Chasse-Spleen parait
    quart-emment deplace
    Nous attendons avec impatience votre prochain messge et l’animation photos…..courage et bravo a tous les quatre

  • 9. louviers  |  janvier 21st, 2007 at 20:31

    trés bien pour la mer des sargasses mais le triangle des bermudes est interdit à guillaume! …

  • 10. Alexis  |  janvier 21st, 2007 at 20:41

    Je suis content pour vous que ce se soit pas trop mal passé votre tempête. Cela dit, profitez des coups de tabacs, ici ça va bientôt être interdit définivement…

  • 11. Marie-Anne  |  janvier 21st, 2007 at 21:16

    petite info sportive pour le handballeur à bord de tchudapopka:

    mondial 2007 de hand:
    journée 1
    France 32 21 Ukraine
    journée 2
    Australie 10 47 France
    journée 3 demain
    avec France Islande

    la suite au prochain numéro!
    parait que des reproches grondent déjà sur le manque de communication autour de cet évènement…. c’est juste une question d’habitude…

    coté voile, nous, lecteurs, sommes à l’abri de ce genre de considération vous concernant! les mails sont toujours à la hauteur de nos espérances, détaillés et accessibles pour le commun des terriens!

    bises à vous!

  • 12. Daniel  |  janvier 21st, 2007 at 22:43

    Salut Pierrot and Co,
    On peut avoir l’impression que vous l’attendiez avec impatience ce premier coup de tabac ! Eh bien voilà c’est fait ; cependant ne vous forcez pas trop et n’oubliez pas de vous quart-arapater vite fait bienfait si ça chauffe trop…
    Cote infos sportives ta fifille a juste oublié de te signaler la victoire de Libourne en Coupe de France 5-3 contre Jarville, tu connais ?
    Allez, bons quarts

  • 13. Marie-Anne  |  janvier 22nd, 2007 at 06:58

    désolée Daniel ce genre d’info a du mal à arriver jusque chez les normands… va savoir pourquoi…. c’est pourtant une info capitale! ;)

  • 14. Adeline  |  janvier 22nd, 2007 at 17:25

    visiblement, les prochaines 24h s’annoncent à nouveau assez sportives : ca risque d’etre “24h chrono dans un lave linge”….
    on pense bien à vous !

  • 15. capitaine haddock  |  janvier 22nd, 2007 at 18:47

    Bonjour Tchudapopka

    50° 7 N- 8° 41 E-
    Francfort
    6°C
    Couvert
    Vent : S à 4 km/h
    Humidité : 81%

    Quart-ton plein
    Je dois bien vous avouer que je pense a vous mais que je n´ai rien a vous dire… dans la rubrique sport, il fallait ajouter que pour son retour officiel en Championnat du monde, Citroën a retrouvé le chemin de la victoire avec le doublé de sa nouvelle voiture, la C4. Sébastien Loeb s’est imposé devant Dani Sordo. L’Alsacien signé ainsi son quatrième succès dans l’épreuve, son 29e en Championnat du monde… c´est vraiment très intéressant, comme d´habitude ?!

    ah ouais… torse nu sous les salopettes ca risque d´etre graphiquement interressant la prochaine fois que vous irez a la piscine !!!

  • 16. Homère (ou Pénélope)  |  janvier 22nd, 2007 at 19:40

    Ulysse quitte l’île d’Eole.
    “Dans la peau, il (Eole) coud toutes les aires des vents impétueux, car le fils de Cronos l’en a fait régisseur: à son plaisir, il les excite ou les apaise.Il me donne ce sac, dont la tresse d’argent luisante ne laissait passer aucune brise; il s’envient l’attacher au creux de mon navire; puis il me fait souffler l’haleine d’un Zéphyr, qui doit, gens et vaisseaux, nous porter au logis…Hélas! avant le terme, la folie de mes gens allait nous perdre encore…
    Le sac est délié: tous les vents s’en échappent, et, soudain la rafale entraîne mes vaisseaux et les ramène au large…Moi, je m’éveille alors et mon coeur sans reproche ne sait que décider: me jeter du vaisseau, chercher la mort en mer, ou pâtir en silence et conserver la vie?…Ma foi, je tins le coup: roulé dans mon manteau, je m’étendis à bord…

  • 17. Homère (ou Pénélope)  |  janvier 22nd, 2007 at 21:50

    Odyssée. Chant X

Leave a Comment

Required

Required, hidden

Some HTML allowed:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <code> <em> <i> <strike> <strong>

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Calendrier

janvier 2007
L Ma Me J V S D
    fév »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Messages les plus récents

Catégories

Liens

  • Commentaires récents

    • Eric Manzano Je confirme que l’Espagne a pris l’île d’Alboran, en 1540, à un pirate - ou corsaire...
    • xasdasdasd L’îlot d’Alboran appartient à l’Espagne depuis 1540 qui, selon l’historiographie...
    • Lorin Bonjour, Tout d’abord bravo pour votre site et excusez ma question qui ne concerne pas l’article...
    • Guillaume (de retour à terre) Nous n’avions pas toujours la radio à bord, aussi ai-je bien ris en tournant le...
    • Vivien Merci pour cette tasse, que dis-je ce bol, cette casserolle, cette marmite d’air frais. Regarder les...
  • Images

    www.flickr.com