Transat retour... en Pogo 40 - Tchuda Popka 2

J10 - Aquaplanning

24 janvier 2007 | 17:47 Jerome Samson

Vous connaissez tous l’aquaplanning, c’est quand on passe sur une grosse flaque en voiture, et que l’on sent que les roues ne touchent plus vraiment le sol, et que si la route se mettait a tourner ou le feu a passer au rouge, on ne pourrait pas faire grand chose… Le principal probleme vient du fait que les voitures standards n’ont pas de safran ! Messieurs les ingenieurs, au boulot !

On dit de la plupart des bateaux : “Oh ! il a une carene bien large, il doit bien surfer”. Mais faire une carene surfante, c’est a la portee du premier architecte naval venu, tiens ca doit meme faire partie des figures imposees de leur projet de fin d’etudes. Tchuda Popka, lui n’a pas simplement une carene surfante, il a une carene aquaplanante et tout ce qu’il faut avec pour bien maitriser ca, en particulier deux safrans bien dimensionnes, plantes de chaque cote un peu de biais pour que meme gite, il en reste toujours un bien dans l’eau.

Ajoutez a cela un peu de vent, des petites vagues pour demarrer plus facilement et un pilote bien experimente (automatique ou non), et que le reste de l’equipage se cramponne bien ! Cette nuit en particulier, ca a tres bien marche, on etait (et on est toujours au moment ou je vous ecris) sous GV 3 ris + trinquette arisee egalement, par 30-35 nds de SW, au largue plein E, avec une gentille petite houle de 2 a 3 m. Et ca part tout le temps. Je crois que le record de la nuit est une jolie pointe a 18 noeuds, et en moyenne a plus de 9 noeuds et demi. En pratique, le bateau est d’abord un peu plante (dans une vague qu’il vient de rattraper), et la vague suivante vient lui chatouiller doucement son tchuda popka (son joli petit derriere, en russe). Hop il ne se laisse pas faire, il accelere, l’ecume commence a voler, et il se cabre legerement. Et c’est parti pour l’aquaplanning, sauf que la, la flaque est bien grande, la route est droite, pas de feu rouge a l’horizon, et on aime ca ! Les sensations a la barre changent completement, la gite diminue beaucoup et le bateau plane vraiment, tres stable, autour de 12-13 noeuds. Pour ceux qui on deja vecu ca, on retrouve la sensation du planning en fun board : tout devient stable. La difference, c’est qu’en fun board on est quand meme un peu moins mouille, et la quille vibre pas mal des 12 noeuds.

Et ca peut durer quelques bonnes minutes, jusqu’a ce que les vagues ne s’enchainent plus bien et que le bateau ralentisse un peu, reprenne son souffle. Et pendant ce temps le speedo (notre compteur de vitesse) est bien monte, de meme que les deux vagues d’etrave qui en profitent pour eclabousser et essayer de deconcentrer le barreur/pilote !

Ah tiens, on me passe une question rouge, envoyee par Pierre L., de Saint Emilion.

Dans le cadre du respect de l’hygiene a bord de Tchuda Popka, la vaisselle doit a bord etre lavee au moins quotidiennement. Je vous pose le probleme suivant. Comment faire une vaisselle (laver, rincer, essuyer, ranger) dans le cockpit du bateau, en ayant a votre disposition un seau vide d’eau mais contenant 4 bols/tasses/cuillers, et une cocotte minute. Elements facilitateurs : 2 longes de harnais. Contraintes : la vaisselle est a l’interieur (et il fait suffisamment beau pour la faire dehors) ; 20 noeuds de vent ; 15 degres de gite ; bateau lance a 10 noeuds. Pas d’assistance exterieure. Imperatifs : etre toujours harnache quand on est dehors, minimiser la depense d’energie. Rappel : le skipper precise : “toujours au moins une main pour soi”, et restons dans le cadre de la securite des personnes et des biens. Envoyez vos solutions a “Jeu concours Tchuda Popka - 30 16.7n / 50 00.2w” ou en commentaire de ce post sur le blog. La meilleure solution sera primee d’un regime de bananes (qu’on n’arrive plus a manger).

Merci encore a tous pour vos commentaires et encouragements, la lecture de Jerome K. Jerome nous fait bien rire (tout est vrai dans ce qu’il vivent), la meteo de Francfort et d’ailleurs nous rappelle qu’il faut que l’on profite de chaque rayon de soleil, et de la temperature de l’eau de mer (autour de 20 degres, c’est surtout ca qui determine le climat par chez nous). On est bien sur preneurs d’un mini journal des infos du monde par la classe de Marie-Anne si c’est possible (seulement les bonnes nouvelles ?) mais on ne veut pas revivre l’integrale de la campagne presidentielle ;-)

A tres bientot

Pierre et Jerome, pour l’equipage de Tchuda Popka

PS : on vient de mettre le cd de “Musique pour aller vite”, et l’envie de tenter le spi nous demange pas mal du coup !!

[Sent from: 30.477,-49.47]

Catégorie : En mer | Voir sur la carte : Geo Mashup

14 Comments Add your own

  • 1. Alexis  |  janvier 24th, 2007 at 18:35

    Attention !!!!!
    Je viens de voir sur la carte que vous vous approchez du rift atlantique : évitez de tomber dedans !
    ;-)

  • 2. Marie-Anne  |  janvier 24th, 2007 at 19:03

    à vous lire j’ai l’impression d’un remix de “chambres d’étudiants en plein partiel le retour”!!!!

  • 3. Une lectrice de Jerome (K. Jerome)  |  janvier 24th, 2007 at 19:04

    Pour la vaisselle, je n’ai pas la solution mais voici une expérience de lessive avec une solution:

    Nous séjournâmes deux jours à Streatley, où nous fîmes laver notre linge. Nous avions essayé de le lessiver nous-mêmes dans le fleuve, sous la direction de George, et avions essuyé un échec. En fait, c’était plus qu’un échec, car nos vêtements étaient encore plus sales qu’avant. Avant, ils étaient très, très sales, c’est vrai, mais encore présentables. Après, eh bien, la Tamise entre Reading et Henley était devenue beaucoup plus propre, notre lessive faite, qu’elle ne l’était auparavant. Toute la saleté charriée par la rivière entre Reading et Henley, ce sont nos vêtements qui, à la faveur de ce blanchissage, l’avaient recueillie et s’en étaient imprégnés.

    La blanchisseuse de Streatley se vit contrainte de nous faire payer le triple du tarif ordinaire. Elle n’avait pas eu à faire une simple lessive, nous dit-elle, mais un véritable désincrustage.

    Nous réglâmes la note sans protester.

  • 4. Une lectrice de Jerome (K. Jerome)  |  janvier 24th, 2007 at 19:44

    Ce soir-là, toutefois, il y avait sûrement une erreur quelque part : on nous avait mis le vent arrière au lieu de nous l’installer dans le nez. Nous nous gardâmes de manifester notre satisfaction, et hissâmes la voile avant qu’on s’en fût aperçu. Nous prîmes nos aises dans le canot en des poses méditatives, et la voile se gonfla, tira, grinça contre le mât, et le canot vola sur les flots.

    Je barrais.

    Je ne connais pas de sensation plus forte que de naviguer à la voile. Cela tient du vol, et l’on n’y trouve d’équivalent que dans les rêves. Le vent vous emporte sur ses ailes, vous ne savez où. Vous n’êtes plus cette créature lente, lourde, pétrie d’argile, qui se traîne péniblement sur le sol. Vous faites partie de la Nature ! Votre cœur bat contre le sien ! Ses bras admirables vous soulèvent et vous pressent sur son sein ! Votre âme communie avec la sienne ; votre corps se fait léger ! Les voix de l’air vous bercent de leur chant. La terre vous paraît lointaine et minuscule ; et vous tendez les bras à vos frères les nuages.

    Nous avions tout le fleuve à nous, si ce n’était que, loin devant, nous pouvions voir, ancrée au milieu du courant, une barge de pêche dans laquelle étaient assis trois pêcheurs. Notre canot glissait sur l’eau, filait le long des rives boisées ; personne ne soufflait mot.

    Je barrais.

    Nous nous rapprochions des trois pêcheurs et nous constatâmes qu’il s’agissait de vieillards à l’air solennel. Assis dans la barge sur trois chaises, ils surveillaient attentivement leurs lignes. Le couchant pourpre jetait sur les eaux une lueur mystique, couronnait de feu les cimaises et nimbait d’or la couche des nuées. C’était une heure de profond enchantement, d’espérance extatique. La petite voile se détachait sur le ciel rougi, la brume s’étendait alentour, enveloppant le monde d’ombres arc-en-ciel. Derrière nous, montait la nuit.

    Nous étions tels des chevaliers de légende voguant sur un lac de mystère vers le royaume étrange du crépuscule, vers le pays grandiose du couchant.

    Nous n’arrivâmes pas au royaume du crépuscule. (naturellement, je vous laisse imaginer la suite)

  • 5. Une lectrice de Jerome (K. Jerome)  |  janvier 24th, 2007 at 20:07

    Evidemment il ne s’est rien passé de grave.

    “Harris fit observer (aux trois pêcheurs) qu’ils auraient dû nous remercier de leur avoir procuré un petit intermède au cours de leur longue journée de pêche, et il ajouta qu’il était surpris et peiné d’entendre des hommes de leur âge se laisser ainsi aller à la colère. mais cette exhortation ne servit absolument à rien…
    Après cet incident, George tint à prendre la barre…”

  • 6. Marie-Anne  |  janvier 24th, 2007 at 22:22

    votre histoire de lavage me fait également penser à elie cacou : “you wash it you wash it you riiiiiiiiiince….. mmmmmmmm it smells like a flower!”

  • 7. Vivien  |  janvier 24th, 2007 at 23:30

    Euh, pour le remix des partiels étudiants ils me semblent qu’ils sont bien plus à l’aise ! ;) Aucun régime de bananes ni de dauphins à l’horizon pour moi… Allez, demain c’est fini. Pas de poisson y crois, cette fois je mets le turbo, et je finis en beauté. Demain soir je cours dans des baleines ergisant, et je daurade mirablement.
    Pardon !
    Et effectivement faites gaffe au riff, vous n’avez pas de guitare.

    Cap.Jack Sparrow

  • 8. Brigitte  |  janvier 24th, 2007 at 23:38

    Tchuda Popka se serait-il transforme en un poisson volant ? Ne voyez-vous pas que les safrans se transforment en petites ailes quand ils sont certains que vous ne les regardez pas ?
    Alors, comme vious êtes sur un bateau magique, pour la vaisselle, je vous recommande d’appeler une bonne fée, telle Mary Poppins, ou toute autre qui vous rendra une vaisselle étincelante d’un coup de baguette !
    Merci à la lectrice de Jerome K Jerome de regaler marins et terriens. Mais où est passée Pénélope ?
    Bon vent aux valeureux marins. Et bonjour à tous ceux qui suivent ce voyage passsionnant !

  • 9. capitaine haddock  |  janvier 25th, 2007 at 08:32

    Bonjour Tchudapopka, et a tout leurs ami(es)

    50° 7 N- 8° 41 E-
    Francfort
    -2°C
    Ciel clair
    Vent : N à 20 km/h
    Humidité : 86%

    Ici aussi ça va planer, la neige arrive demain. Rien d´anormal a cela, mais ce seras la première fois cet hiver avec sont inévitable concours de frein a mains. A propos du “Jeu concours Tchuda Popka - 30 16.7n / 50 00.2w”.
    Placez le seau entre vous et l´endroit ou doit être rangées la vaisselle, puis léchez un par un chaques ustensiles en commencant par les cuillères, en poursuivant avec les bols et en terminant par la cocotte (sans doute le plus dur, surtout pour aller au fond et ne pas rester avec la tête coincé dedans). Pour conserver une hygiène rigoureuse veillez à ne pas « laver » un ustensile préalablement léché par une autre personne. Ne conviens pas aux objets tranchants. Vais-je toucher les 1000 € ou vais-je être suspendus de séance sur ce blog ?
    Planer, bougez et… amusez vous bien.

  • 10. Pénélope (sans Homère)  |  janvier 25th, 2007 at 08:35

    Pénélope fait appel au doux Charles d’Orléans pour donner des nouvelles du temps qu’il fait à terre :

    “Hiver, vous n’êtes qu’un vilain,
    Eté est plaisant et gentil,
    En témoin de Mai et d’Avril
    qui l’accompagnent soir et main.

    Eté revêt champs, bois et fleurs,
    De sa livrée de verdure
    Et de maintes autres couleurs,
    Par l’ordonnance de Nature.

    Mais vous, Hiver, trop êtes plein
    De neige, vent, pluie et grésil;
    On vous dût bannir en exil.
    Sans vous flatter, je parle plain,
    Hiver, vous n’êtes qu’un vilain.

  • 11. Jeu des 1000  |  janvier 25th, 2007 at 10:04

    Chers amis du jeu des 1000 et nouveaux amis, toujours les bienvenus, bonjour !

    Bravo à nos candidats du jour Brigitte et Capitaine Haddock, qui ont bien repondu à la question Super Banco !!! Nos deux candidats ont fait preuve d’originalité et d’un sens pratique remarquable ! on les applaudit encore.

    Je vous donne rendez vous pour les prochains enregistrements du jeu des 1000 € le samedi 27 janvier dans la cabine arriere babord de Tchudapopka (thème : comment maintenir des toilettes propres avec 4 mecs à bord), et le dimanche 28 janvier dans le carré de Tchuapopka (thème : comment venir definitivement à bout de ces bananes)

    A demain, je compte sur vous !

  • 12. Michel et Maryse de Libourne  |  janvier 25th, 2007 at 12:40

    Salut à Pierre et ses copains , si vous vous surfez sur les vagues , nous c’est sur 15 cm de neige que l’on patine . Les vignes sont sublimes surtout que maintenant il fait grand soleil , mais 0° ! en tout cas le spectacle est quart-ément féérique !
    Amicalement et bon vent !

  • 13. Le coop Carcassonais  |  février 2nd, 2007 at 20:49

    Salut les marins ici on se géle et la grippe nous guette de son plus mauvais oeil…J’ai fait découvrir le blog à la fine équipe et nous avons décidés de monter un coop de supporter : les “roumegués pas et passa devan”..En référence au cargo qui réponde pas (nous on est avec toi) .On a tous lu les dernières aventures et nous nous sommes régalé de cette lecture; Denis la malice à encore frappé….Les thons n’ont qu’a bien se tenir…
    Bon vent, bon cap et a bientôt…
    Les roumègues pas et passa devant:
    Séverine, Aicha,Christophe,Gérard et yoyo…

  • 14. gérard et gisèle  |  février 3rd, 2007 at 10:08

    Enfin, je comprends le discours de Pierre sur ses recherches concernant la prise d’animaux marins…
    Je vois que les recettes font preuve d’imagination et que “Pénélope” y met son grain de sel.

    Une rencontre récente avec une “basquaise” nous permet de parler basque à Pierre et à ses amis : Ikus arte!

Leave a Comment

Required

Required, hidden

Some HTML allowed:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <code> <em> <i> <strike> <strong>

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Calendrier

janvier 2007
L Ma Me J V S D
    fév »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Messages les plus récents

Catégories

Liens

  • Commentaires récents

    • Eric Manzano Je confirme que l’Espagne a pris l’île d’Alboran, en 1540, à un pirate - ou corsaire...
    • xasdasdasd L’îlot d’Alboran appartient à l’Espagne depuis 1540 qui, selon l’historiographie...
    • Lorin Bonjour, Tout d’abord bravo pour votre site et excusez ma question qui ne concerne pas l’article...
    • Guillaume (de retour à terre) Nous n’avions pas toujours la radio à bord, aussi ai-je bien ris en tournant le...
    • Vivien Merci pour cette tasse, que dis-je ce bol, cette casserolle, cette marmite d’air frais. Regarder les...
  • Images

    www.flickr.com