Transat retour... en Pogo 40 - Tchuda Popka 2

J12 - Le schmilblick se mange-t-il ?

26 janvier 2007 | 20:08 Jerome Samson

Pour permettre a la classe de Marie-Anne de decouvrir un peu plus le vocabulaire marin, nous avons decide de relancer le fameux jeu du Schmilblick cher a Coluche. Et il s’agit, vous l’aurez donc tous compris, de vous faire deviner, mais surtout a ses chers eleves, un terme designant l’un des nombreux objets qui nous entourent a bord de Tchuda Popka. L’indice de depart est “Ne se rompt pas”. Je sais c’est vague, mais on debute nous aussi dans le Schmilblick !! Vous envoyez comme d’habitude vos reponses a l’adresse habituelle, au milieu de l’Atlantique Nord, par bouteille a la mer ou par fregate express.

D’ailleurs en parlant de fregate, il s’agit de l’un des seuls oiseaux que nous ayons croises aussi au large. C’est vraiment un oiseau magnifique, blanc immacule, avec deux longues plumes au milieu de la queue. Guillaume a apercu un autre type d’oiseau hier matin, avec de longues ailes fines et foncees, et le corps plus clair, sans pouvoir l’identifier, car il a seulement joue quelques minutes avec les cretes des vagues tres a l’arriere du bateau.

Nous avons croises ces derniers jours a plusieurs reprises des bancs de marsouins, sans doute ont ils leur taniere au niveau du rift que vous etes nombreux a nous avoir signale : on n’a rien vu, rien senti a bord, seulement maintenant on est au dessus de la partie Europeenne de l’Atlantique.

A bord, apres un delicieux plat prepare par Denis, qui a reussi a nous mitonner du singe (sans bananes) et a nous faire aimer ca ! Incroyable. Il faut dire qu’avec des oignons, de l’ail et des petites patates, le corned beef - puisqu’il ne s’agit evidemment pas de la chair d’un petit primate que nous ayons pu amener a bord pour nous aider a finir nos bananes - a bien meilleure allure que froid dans sa boite ! J’ai justement pioche une question blanche, toujours envoyee par Pierre L., de Saint-Emilion, qui vous permettra sans doute d’atteindre le banco des mille milles : il s’agit de philosophie culinaire. “Ajoutez de la tomate et de l’origan, ca devient italien ; du vin et de l’estragon, ca devient francais ; de la creme aigre, ca devient russe ; du citron et de la cannelle, ca devient grec ; de la sauce soja, ca devient chinois ; ajoutez de l’ail, ca devient …” a vous de trouver !!

A part ca, pour repondre aux insinuations de certaines, inquietes de l’etat de salubrite d’un bateau mene par 4 rudes gaillards : nous ne sommes pas tout a fait sur la Tamise comme dans le bouquin (plein de verite au demeurant) de JKJ, et ne sommes pas non plus tout a fait des debutants, et le maintien du bateau dans un etat de proprete adequat fait aussi partie de la securite. Ainsi tous les jours, nous passons l’eponge (pas celle de la vaisselle) dans les fonds avec un poil d’eau douce et de produit menager, pour dessaler et detartrer, et on insiste bien sur les gencives, pour eviter l’apparition de caries ! Notre salle de bain -WC y passe aussi quotidiennement !! Epatant non ? Voici donc une preuve tangible que le sens pratique et l’organisation prevalent a bord, et ce sans presence feminine !! Toutes les theories sont donc a revoir !!

A bord, on est maintenant repasse en configuration “depression”, ce qui n’a, je vous rassure, aucun rapport avec le moral de l’equipage, qui lui reste au beau fixe. On s’attend dans la nuit a voir le temps changer pas mal, le barometre descendre un peu, et a voir le vent forcir. Avant la nuit, nous reprendrons encore un ris dans la GV, ainsi que dans notre trinquette, pour etre pare a tout. Normalement nous sommes suffisamment sud pour ne pas nous exposer a des vents de plus 25-30 noeuds en moyenne, mais nous pourrons quand meme surement avoir quelques rafales un peu plus fortes, alors autant etre bien pres. Le front froid qui genere habituellement les grains les plus violents, tel celui que nous avons essuye avant hier, ne devrait pas arriver avant demain matin. C’est deja notre troisieme depression, et celle ci ne devrait probablement pas nous secouer plus que la precedente, et nous serons encore plus vigilants au passage du front froid.

Merci encore pour tous vos encouragements, un grand coucou a Benjamin (mon frere) qui prend la mer lui aussi, mais pour aller taquiner les 60e sud a bord de l’Albatros (tout confort) de la Marine, bon vent a toi, salue bien les iles Herd pour nous !

A tres bientot a tous

Jerome

[Sent from: 30.643,-45.192]

Catégorie : En mer | Voir sur la carte : Geo Mashup

6 Comments Add your own

  • 1. sego  |  janvier 26th, 2007 at 20:26

    moi je dis libanais…..
    j’ai gagne??!!
    :-)

  • 2. Alexis et Sophie  |  janvier 26th, 2007 at 21:16

    Jérome,
    Nous venons de constater que tu as oublié de prendre les super mots croisés qu’on t’avait offerts pour ton anniversaire! Alors qu’il nous semble que tu aurais eu largement le temps de les lire, bien installé au soleil à l’avant du bateau!!!! :-)
    Bon courage!
    Sophie
    PS: On est chez vous ( chez Adeline et toi) et Alexis vient d’exploser ton record de Powerball !!!!!!!!!!!

  • 3. Adeline  |  janvier 27th, 2007 at 00:09

    je confirme pour le powerball, il s’est mis à clignoter de partout tellement Alexis a explosé les scores. malheureusement, on n’a pas eu le temps de filmer la scene mythique, qui surpassait pourtant toutes les videos de mecs se filmant avec un powerball…

  • 4. gérard  |  janvier 27th, 2007 at 10:09

    Ayant, enfin, accès au micro, monopolisé par une lilloise, je peux saluer l’exploit de mon copain pierre qui “brave” les éléments.

    Plus praticien du canoé en ardèche où les bords sont proches, je suis votre traversée avec attention et je rève face aux photographies et aux commentaires transmis.

    Amitiés à tous

  • 5. école d'hodeng au bosc  |  janvier 27th, 2007 at 11:50

    Voici les premières questions concernant le schmilblick:

    Est ce que le shmilblick est rond? Yohan

    Est ce que le shmilblick se trouve dans le cocpkit ?Mallory

  • 6. Homère (ou Pénélope)  |  janvier 27th, 2007 at 17:45

    “Tu n’en saurais douter: cet oiseau à ta droite, c’est un dieu, Télémaque, qui le fit envoler; je sais que c’était un présage…”
    Odyssée. Chant XV.

    “Comme devant le char, on voit quatre étalons s’élancer dans la plaine et pointer tous ensemble et dévorer la route sous les claques du fouet; ainsi pointait la proue et, dans les gros bouillons du sillage, roulait la mer retentissante, et le vaisseau courait sans secousse et sans risque, et l’épervier, le plus rapide des oiseaux, ne l’aurait pas suivi.”
    Odyssée. Chant XIII.

Leave a Comment

Required

Required, hidden

Some HTML allowed:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <code> <em> <i> <strike> <strong>

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Calendrier

janvier 2007
L Ma Me J V S D
    fév »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Messages les plus récents

Catégories

Liens

  • Commentaires récents

    • Eric Manzano Je confirme que l’Espagne a pris l’île d’Alboran, en 1540, à un pirate - ou corsaire...
    • xasdasdasd L’îlot d’Alboran appartient à l’Espagne depuis 1540 qui, selon l’historiographie...
    • Lorin Bonjour, Tout d’abord bravo pour votre site et excusez ma question qui ne concerne pas l’article...
    • Guillaume (de retour à terre) Nous n’avions pas toujours la radio à bord, aussi ai-je bien ris en tournant le...
    • Vivien Merci pour cette tasse, que dis-je ce bol, cette casserolle, cette marmite d’air frais. Regarder les...
  • Images

    www.flickr.com