Transat retour... en Pogo 40 - Tchuda Popka 2

J18 - Le thon, c’est bon !

1 février 2007 | 21:17 Jerome Samson

En route au 75 a 7 noeuds.

On le sentait depuis trois jours. Les dauphins etaient la de plus en plus frequement. Une douzaine m’avaient encore accompagne cette nuit, j’avais passe un quart d’heure a les regarder jouer avec l’etrave en me tenant aux haubans. Les oiseaux de plus en plus nombreux etaient un autre signe de bonne augure. Et par chance, nous croisions de moins en moins d’algues susceptibles de venir s’emmeler sur la ligne de traine. Bref, nos instincts de pecheurs aux aguets, nous guettions la tension du sandow qui nous annoncerait une prise. Et c’est ce matin que la ligne de Pierre associee a un leurre de Denis ont fait merveille : nous avons fait un quart-thon ! Un beau germon remonte prudement a l’arriere de peur qu’il ne nous fausse trop vite compagnie, voila qui vient encore ameliorer l’ordinaire de nos menus. Il fut accomode ce midi a la basquaise accompagne d’un petit muscadet, et sera la base de notre soupe de ce soir. J’ose a peine vous decrire l’ambiance a bord, j’apprehende deja vos commentaires, j’en ai les jambes en co-thon… Disons seulement pour donner le thon que pendant que le marmi-thon entame une sieste digestive, les autres chantonnent de leur voix de bari-thon…

Nous continuons a croiser assez souvent des cargos. L’un passe a quelques milles de nous ce matin, je l’appelle a la VHF en tachant de reveiller quelques souvenirs de mon passage dans la marine (excepte l’accent “marine nationale” !). Coup de chance, il nous repond, pas comme lors de la derniere tentative de Denis: Denis sur les ondes: “Ohe du bateau, ici Tchuda Popka, me recevez-vous ?” Pas de reponse. Denis: “Ohe du bateau, ohe du bateau, ici Tchuda Popka. Est-ce que vous me recevez ?” Pas de reponse. Denis: “Bon, tant pis pour vous si vous ne voulez pas repondre. Bonne route quand meme !” Cette fois nous echangeons nos noms, nos destinations : c’est un chimiquier a lege, a destination de la Colombie. Comme notre active-echo n’a pas sonne, Jerome lui demande si son radar est en marche. En fait il ne l’a pas branche. L’homme de quart l’allume pour nous localiser, tandis qu’un autre cargo intervient dans la conversation. Tous deux nous detectent bien, mais assez faiblement (ils sont maintenant a une douzaine de milles). Tout cela confirme qu’en pleine mer, de nombreux cargos ne gardent pas leur radar allume. Je ne parle pas ici de ceux qui ne laissent parfois personne a la passerelle… Nous gardons donc une veille attentive, c’est bien a nous de les voir a defaut du contraire.

En ce qui concerne nos communications, nous parvenons aussi a capter la radio en grandes ondes. Si nous ne sommes pas restes tres longtemps a ecouter RFI nous parler de la reforme de l’etat, nous nous sommes laisse berces quelques heures par des airs marocains. Les temperatures baissent peu a peu, on avait presque oublie que c’est l’hiver. Il faut dire que nous sommes encore a la latitude du nord du Maroc.

Merci a Mallory et a Yohan de leurs encouragements, et a toute l’�cole d’Hodeng au Bosc. Mallory, nous sommes bien occupe sur le bateau. Il faut deja le faire avancer le jour, et la nuit. Ensuite, comme a terre, il faut faire la cuisine, le menage, sa toilette, etc. Et il nous reste du temps pour pecher, discuter ou lire des livres. Yohan, tout va bien. Nous n’avons rien de casse mais il faut souvent faire des petites reparations a bord. Pour le Schmilblick, courage, vous approchez de la solution. Souvenez-vous qu’il est souple, que l’on peut coulisser dessus, qu’il y en a un dans le cockpit, et qu’il est solidement fixe au pont du bateau pour que l’on puisse s’y attacher tres fort. Un grand salut aussi a nos amis du sud-ouest, entre autres a nos supporters des remparts de la cite de Carcassonne, et aux fideles libournais et saint-emilionnais.

A bientot,

Guillaume, pour l’equipage de Tchuda Popka

[Sent from: 35.847,-31.020]

Catégorie : En mer | Voir sur la carte : Geo Mashup

11 Comments Add your own

  • 1. Adeline  |  février 1st, 2007 at 21:53

    photo du thon sur flickr : pas mal ! Alexis, te voila un sacré concurrent !

  • 2. michel  |  février 1st, 2007 at 23:04

    Magnifique ! La prise d’un beau poisson est toujours un moment exceptionnel en bateau et j’aurai bien aimé etre avec vous pour le vivre…SI vous en prennez d’autres (eh oui ça peut arriver) n’oubliez pas la méthode Tipiak : découper des filets avec la peau, dégorger 2 ou 3 heures (ou un peu, désolé, je n’ai l’experience que du maquereau) dans du gros sel, essuyer et sêcher un peu. Puis suspendre dans la mâture par exemple à la drisse de pavillon pendant “un certain temps” (au moins 24 h). C’est du plus bel effet et ça fait bateau de voyage. On peut ajouter du poivre concassé ou des herbes. S’ il fait sec et soleil je pense que cela peut se conserver plusieurs jours en les suspendant dans un endroit aéré. Curieusement le poisson dés qu’il est salé n’attire plus tout les oiseaux de mer. Bon app.

  • 3. Gerard PROUET  |  février 1st, 2007 at 23:33

    Du poisson frais au menu … miam. Vous ne vous laissez pas abattre : Cuistot et sommelier ont tout de suite réagit. La coordination du bord quoi !
    Bravo, Il est superbe.
    Gerard.

  • 4. Vivien  |  février 2nd, 2007 at 01:14

    thon-bé la, thon-bé, thon-bé la chemise, thon-bé la, thon-bé, thon-bé, thon-bé la chemise !

  • 5. Robert et Gisèle  |  février 2nd, 2007 at 08:02

    Un grand bravo: votre belle prise nous laisse athon-es ( au fait male ou femelle ?) . Apres les barbus, voila un thon-du a votre
    perseverance et au choix d’ emporter des hame-thons plutot que
    des lingettes !!! vous voila avec un moral en be-thon d’ autant que
    vous approchez du pon-thon avec deja un avant gout de muscadet a boire pour l’ instant avec modera-thon
    Votre voilier va -t-il se transformer en thonier en approchant des cotes basques ? bonne peche et bon vent

  • 6. capitaine haddock  |  février 2nd, 2007 at 08:19

    Bonjour Tchudapopka, bonjour a tous

    50° 7 N- 8° 41 E-
    Francfort
    7°C
    Ciel nuageux
    Vent : S à 12 km/h
    Humidité : 100%

    Tout cela semble présager d´une Sashimi party. La préparation du sashimi est très simple : il suffit de couper le poisson en tranches.
    C’est l’art de sélectionner les produits de la meilleure qualité et fraîcheur possible, puis de les découper, et de les présenter de façon artistique traditionnelle qui lui donne tout son goût et tout son intérêt. Le sashimi relève du grand art culinaire, par une présentation artistique et esthétique savante de morceaux de poisson cru, de la taille d’une bouchée, qui régale autant la vue que le goût.
    Je pense bien a vous.

  • 7. Une lectrice de Jerome (K. Jerome)  |  février 2nd, 2007 at 08:50

    Pêcher ou pécher! Telle est la question:

    “J’ai connu jadis un jeune homme qui était des plus scrupuleux. Quand il se prit de passion pour la pêche à la ligne, il se jura de ne jamais grossir de plus de vingt-cinq pour cent l’importance de ses prises.

    « Si je prends quarante poissons, disait-il, je dirai que j’en ai pris cinquante, et ainsi de suite. Mais je ne mentirai pas davantage, car mentir est un péché. »

    Mais il n’eut jamais l’occasion d’utiliser son stratagème. Il ne prit que trois poissons la fois où il en prit le plus, et on ne peut pas ajouter vingt-cinq pour cent à trois, du moins quand il s’agit de poissons.

    Il éleva son taux à trente-trois pour cent, mais là encore, il ne put en user quand il n’en avait pris qu’un ou deux. Aussi, pour simplifier les choses, il se résolut à doubler les quantités.

    Il s’en tint à ce procédé pendant deux mois, mais il finit par en être mécontent. Personne ne le croyait quand il avouait qu’il se contentait de doubler, et lui, par ailleurs, n’en tirait aucun profit, car sa modération le désavantageait vis-à-vis des autres pêcheurs. Quand il avait pris trois petits poissons, et qu’il disait en avoir pris six, il se trouvait fort dépité d’entendre un quidam – qui, il le savait, n’en avait pris qu’un – se vanter d’en avoir attrapé deux douzaines.

    Il finit donc par se décider (et il s’est toujours tenu scrupuleusement à cette décision depuis) à compter pour dix chaque prise, et à poser dix pour commencer – Exemple : s’il rentrait bredouille, il disait avoir pris dix poissons. Avec son système on ne pouvait jamais en prendre moins de dix ; tout le principe était là. Si par hasard il attrapait réellement un poisson, cela lui en faisait vingt ; deux poissons étaient comptés trente, trois, quarante, etc.

    Le système est simple et commode, et le bruit a couru dernièrement qu’il était adopté par toute la confrérie des pêcheurs à la ligne. En effet, il y a deux ans, l’Association des pêcheurs à la ligne de la Tamise a recommandé son usage, mais quelques-uns de ses membres les plus anciens s’y opposèrent. Le procédé n’aurait leur approbation, dirent-ils, que si le nombre était doublé, et chaque poisson compté pour vingt.”

  • 8. Alexis  |  février 2nd, 2007 at 09:41

    Bravo, belle prise de vue et de thon. Toutes mes félicitations (et mes condoléances à la famille du thon).

    Profitez d’être dans le coin pour nous en ramener quelques uns !

  • 9. Gerard  |  février 2nd, 2007 at 10:50

    Au fait, quel type de leurre a pris ce thon ?
    La ligne je la connais.

    Gerard

  • 10. école d hodeng au bosc  |  février 2nd, 2007 at 15:33

    Bonjour je m’appelle Mathilde. j’espère que vous allez bien.j’aimerais tellement vous rencontrer et aussi tchudapopka2.
    Mathilde

  • 11. école d'hodeng au bosc  |  février 2nd, 2007 at 15:48

    Bonjour nos marins

    Est -ce -que tout va bien sur Tchudapopka 2 ? Nous tout va bien sur terre . Gwenc ‘hlan vient nous rendre visite le Samedi 10 Février. Nous sommes tous contents . Nous aimerions vous renconter aussi .Nous avons presque trouvé le schmilblick . Bonne navigation et à bientot .

    Gros bisous à tout l ‘équipage

    Mallory et Manon

    Chers Marins

    Je vous souhaite une bonne navigation à bort de Tchudapopka 2 . Avez vous vu plein de poissons ou de mouettes . Est ce que Tchudapopka va bien ? Est ce que vous allez bien? Etes vous bien partis? Etes vous bientot arrivés? .

    Sylvain

Leave a Comment

Required

Required, hidden

Some HTML allowed:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <code> <em> <i> <strike> <strong>

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Calendrier

février 2007
L Ma Me J V S D
« jan    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728  

Messages les plus récents

Catégories

Liens

  • Commentaires récents

    • Eric Manzano Je confirme que l’Espagne a pris l’île d’Alboran, en 1540, à un pirate - ou corsaire...
    • xasdasdasd L’îlot d’Alboran appartient à l’Espagne depuis 1540 qui, selon l’historiographie...
    • Lorin Bonjour, Tout d’abord bravo pour votre site et excusez ma question qui ne concerne pas l’article...
    • Guillaume (de retour à terre) Nous n’avions pas toujours la radio à bord, aussi ai-je bien ris en tournant le...
    • Vivien Merci pour cette tasse, que dis-je ce bol, cette casserolle, cette marmite d’air frais. Regarder les...
  • Images

    www.flickr.com