Transat retour... en Pogo 40 - Tchuda Popka 2

J30 - Voila l’ete, voila l’ete-e-e !! (sur l’air des Negresses Vertes)

13 février 2007 | 18:03 Jerome Samson

A huit noeuds et demi, au 355

La Mediterrannee, apres nous avoir bien rappelee qu’elle peut sans probleme infliger de bons coups de bambous meme a ceux qui viennent de se traverser tout un ocean, et qu’il faut la traiter avec respect et humilite, nous offre aujourd’hui ce qu’elle a de meilleur : l’ete en fevrier. Depuis plusieurs semaines, vous nous annoncez des meteos sur l’Europe qui auraient pu en decider plus d’un a renoncer, et a changer de cap pour rester a l’ecoute du souffle des dauphins cher a Denis. Nous aurions ainsi pu nous arreter en chemin et visiter les iles des Caraibes que nous avons seulement entr’apercu sur la carte, ou encore les Acores… Maintenant certains vont meme jusqu’a nous souffler l’idee de pretexter je ne sais quel probleme technique ou d’avitaillement pour passer quelques jours a Ibiza toute proche. C’est sur qu’avec le temps d’aujourd’hui, a-t-on vraiment envie de monter jusqu’a Marseille et ses eaux sans cesse refroidies par le Mistral ? Je detaille un peu, juste pour vous faire baver, de Libourne a Minneapolis : au lever du soleil, un peu avant 8h, il faisait deja bien doux… et le vent faible renforcait cette impression de douceur. Nous avons ensuite allume le moteur quelques heures dans la petole, et pendant ce temps le soleil montait dans le ciel bleu azur et limpide… A midi, les T-shirts etaient de sortie, ainsi que chapeaux et lunettes de soleil, pour un apero au pastis, en l’honneur de la cite fosseenne. A plusieurs reprises, on a chacun entonne des “Voila l’ete, voila l’ete-e-e” ou des “ah la la la, ca tape dur ce soleil aujourd’hui !”.

Mais ne doutez un instant de notre determination a rejoindre les notres a Marseille au plus vite. Chacun y va de son commentaire sur les options meteo a prendre. Ainsi, hier soir, apres avoir double au large le cap de Gata a l’est d’Almeria, nous avons continue quelques heures plein E, pour essayer d’eviter une zone de calmes annonces par Nicolas (dont nous saluons au passage la rigueur du suivi de notre meteo, assurant depuis le debut notre routage avec Gwench’lan). Et il en faut de la persuasion, pour convaincre tout le monde que “Oui c’est sur, cette fois ci on fait 10-15 milles en trop, mais c’est pour aller plus vite demain !!” Et aussi pour subir les quolibets quand au petit matin on embraye le moteur !! Mais le vent est vite revenu dans la matinee, et nous sommes maintenant bien relances sous gennaker dans 15 nds de vent de SW, sous un soleil de plomb !

Nous sommes donc a une trentaine de milles de la cote espagnole, et nous preparons a passer cette nuit entre le Cap Nao et Ibiza, l’ile des Baleares la plus a l’ouest. Nous devrions garder du vent portant toute la nuit et toute la journee de demain, pendant qu’un bon petit coup de Mistral s’essoufflera doucement (esperons le, prions tous Eole et les autres dieux !) dans le Golfe du Lion, pour nous laisser le champ libre vendredi pour notre derniere traversee, celle de ce fameux Golfe, dans un vent qui devrait etre revenu portant et plus calme.

Pour terminer sur la note estivale, je vais maintenant vous detailler un peu notre menu de ce midi, dejeuner pris pour une fois plage arriere sans nos cires complets je vous le rappelle, et sous un beau soleil. En apero, en canapes sur un divin pain aux olives fraichement prepare par Denis dans la matinee, saucisson et pate landais, suivis, toujours accompagne dudit pain, d’une piperade a la nicoise, et en dessert, oranges marocaines (vive l’escale a Ceuta, pourtant decriee par certains ;-) . Qui dit mieux ??

Parmi les autres points vraiment marquants de cette nuit, outre le passage de nombreux dauphins entoures de plancton phosphorescent toujours magnifiques, il y a eu le passage a deux reprises du fameux meridien de Greenwich : j’ai ainsi pu prendre en photo le GPS affichant 0 00,000 en longitude… Il faudra maintenant que nous pensions a ne plus mettre de “-” sur la longitude de nos positions (sauf quand, comme maintenant, nous repasserons a l’ouest…) !! Nous avons donc parcouru plus de 60 degres de longitude depuis notre depart de la Guadeloupe !

Voila pour aujourd’hui, merci encore a tous pour vos encouragements. Ca nous a fait tres plaisir de lire le compte-rendu de la visite de Gwen et de notre coup de fil a l’ecole de Hodeng au bosc. Sur Tchuda Popka 2, tout va bien, notre grand voile est (presque) comme neuve, et les autres petites avaries en mer seront reparees a l’arrivee a Marseille.

Pour le Schmilblick, voici nos questions du jour : - est-ce que le schmilblick se mange ? (bien cuites, beaucoup de choses peuvent etre mangees…) - est-ce que le schmilblick fait du bruit ? - est-ce que le schmilblick est facile d’entretien ? faut-il le laver ?

Bonne fin de journee a tous et a demain pour la suite de nos aventures !

Derniere minute : apres la discussion autour de l’option meteo de la nuit (Option Est - ne t’inquiete pas Gwen, on ne passe pas par la Corse, et on reste bien a portee des cotes et en particulier de Barcelone pour s’y refugier en cas de Mistral vers la fin), on a eu une nouvelle discussion tres interessante sous un nuage du 3e type, qui nous donnait une bonne bascule : “Vous etes surs qu’on n’a pas tricote a l’envers toute l’apres midi ?” –> je crois bien que si… mais bon, c’est pas tres grave, on n’a probablement perdu que quelques milles sur les 390 qu’il nous reste a parcourir !

Jerome et tout l’equipage de Tchuda Popka 2

PS : au menu ce soir : crepes !!

[Sent from: 37.767,-0.12]

Catégorie : En mer | Voir sur la carte : Geo Mashup

7 Comments Add your own

  • 1. Homère (ou Pénélope)  |  février 13th, 2007 at 19:02

    Alkinoos.- Pontonoos, fais-nous le mélange au cratère et donne- nous du vin à tous, en cette salle, pour prier Zeus le père et renvoyer cet hôte à la terre natale.
    Il dit: Pontonoos mêla dans le cratère un vin fleurant le miel, puis s’en vint à la ronde emplir toutes les coupes, et chacun, sans quitter son siège, fit l’offrande aux dieux, aux Bienheureux, maîtres des champs du ciel. Mais déjà le diviin Ulysse était debout; dans la main d’Arété, il mit la double coupe et lui dit, élevant sa voix, ces mots ailés:
    Ulysse.- O reine, à ton bonheur!…ton bonheur éternel…Puisque je vais partir, ah! qu’en cette maison, longtemps fassent ta joie le roi Alkinoos, tes enfants et ton peuple!
    Et comme le divin Ulysse, sur ces mots, avait franchi le seuil, Sa Force Alkinoos lui donna un héraut pour le mener jusqu’au croiseur, sur le rivage; avec eux, Arété dépêcha trois servantes: la première portait la robe avec l’écharpe tout fraîchement lavée; l’autre suivait, portant le coffre aux bois épais, et la troisième avait le pain et le vin rouge.
    Odyssée. Chant XIII.

  • 2. jacques et anne-christine  |  février 13th, 2007 at 19:14

    j’ai une interrogation, comment passer 2 fois le meridien de greenwich en étant toujours dans la meme direction et dans le meme sens?

    Est-ce vraiment sympa de nous parler d’ete et de repas sur la plage arrière alors qu’ici nous subissons les depressions successives, mais nous aurons notre petite vengeance (bien basse je vous l’accorde) car pour nous c’est bientot les vacances, alors que pour d’autre la reprise risque d’etre rude, et voila!

    en attendant profitez en pleinement et continuez à a nous permettre de sortir de notre quotidien en vous lisant.

    Bonne soiree crepes.

  • 3. Robert et Gisèle  |  février 14th, 2007 at 10:39

    En attendant la nouvelle depression avec des vents pouvant atteindre 140 km/h dans le golfe de Gascogne et sur le littoral
    Atlantique ..!! pour votre apero au soleil de ce midi et pour elargir votre repertoire, nous vous rappelons les paroles de la chanson immortalisee, selon l’ expression consacree, par Tino Rossi:” Mediterranee ” dont voici le refrain
    ” Mediterranee
    Aux iles d’ or ensoleillees
    Aux rivages sans nuages
    Au ciel enchante
    Mediterranee
    C’ est une fee qui t’ a donne
    Ton decor et ta beaute
    Me-di-terranee ”
    Pour l’ air ca ira ?
    Quant aux crepes: pas trop de pastis quand meme !!! Peut-etre
    les eleves de Marie Anne ont-ils une recette normande a vous proposer?
    Passez une bonne journee et nous attendons la suite de vos aventures

  • 4. Alexis  |  février 14th, 2007 at 10:39

    Ce qu i est inquiétant, ce n’est pas tant de passer le méridien de Greenwich plusieurs fois (tout à fait possible s’ils remontent plein nord et passent d’un coté et de l’autre…).
    Non ce qui est vraiment inquiétant, c’est qu’ils le passent un un nombre pair de fois ! Auraient-ils décidé (comme le début du message laisse-t-à penser) de faire demi-tour et rester écouter le souffle des dauphins ?

  • 5. sophie D  |  février 14th, 2007 at 11:42

    Jérome, vous avez fait des crepes sans tout ton super matériel (rateau + le machin rond tres tres lourd!) ? Et c’était bon? On te testera à la prochaine soirée crêpes!
    Bonne fin de traversée!
    Sophie

  • 6. marc le masson  |  février 14th, 2007 at 13:52

    ou est la verite?Nous entendons sur nos ondes nationales tremblement de terre au portugal et au nord du maroc,tempete en mediterranee alerte orange sur la corse ….et vous vous nous parlez de perits dejeuner paradisiaques de siestes sur le pont de tenues legeres….en tout cas sur Louviers il pleut depuis 24 heures!!!Bon bientot les retrouvailles,et encore nos felicitations car jusqu’a ce jour vous n’avez toujours pas manges le plus jeune meme s’il prend plus de qart que les autres

  • 7. Adeline  |  février 14th, 2007 at 18:46

    Est ce vraiment le plus jeune qui prend le plus de quart ????

Leave a Comment

Required

Required, hidden

Some HTML allowed:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <code> <em> <i> <strike> <strong>

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Calendrier

février 2007
L Ma Me J V S D
« jan    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728  

Messages les plus récents

Catégories

Liens

  • Commentaires récents

    • Eric Manzano Je confirme que l’Espagne a pris l’île d’Alboran, en 1540, à un pirate - ou corsaire...
    • xasdasdasd L’îlot d’Alboran appartient à l’Espagne depuis 1540 qui, selon l’historiographie...
    • Lorin Bonjour, Tout d’abord bravo pour votre site et excusez ma question qui ne concerne pas l’article...
    • Guillaume (de retour à terre) Nous n’avions pas toujours la radio à bord, aussi ai-je bien ris en tournant le...
    • Vivien Merci pour cette tasse, que dis-je ce bol, cette casserolle, cette marmite d’air frais. Regarder les...
  • Images

    www.flickr.com