Transat retour... en Pogo 40 - Tchuda Popka 2

Archives du 19 janvier 2007

J5 - Chronique d un quart ordinaire

19 janvier 2007 | 21:49

En route a 4 noeuds au 350

Retour sur mon double quart de cette nuit. Il est 18h30 hier soir (23h30 chez vous), nous finissons de diner dans les lueurs rougeoyantes du soleil couchant. Je prends le premier quart cette nuit. Pour l instant, de jour, nous prenons la veille a la bonne franquette, de nuit nous tournons en quarts de 3h, Denis, Jerome et moi, et Pierre nous accompagne sur un des quarts. Debut de mon quart donc, chaqu un descend trouver sa banette. J apercois encore un peu de mouvement dans le bateau, puis les dernieres lumieres s eteignent et je me retrouve seul a la barre a faire filer Tchuda Popka.

Cette nit encore, le ciel est d une luminosite etonante. Quelques avions et satellites se glissent entre les etoiles. Comme a mon habitude, je garde la barre a la main car le vent oscille frequement au rythme des nuages qui font de grosses taches sombres dans le ciel. Au bout d une heure, un poisson volant suicidaire se jette dans l inter et se met a fretiller sur la plage avant. Bien harnache, je file le recuperer en evitant de me faire doucher par une bonne vague. Quelques instants plus tard, c est une grosse barre noire qui obscurcit l horizon, et qui m apporte une bonne demi heure de douche. Au fur et a mesure de notre remontee, nous perdons petit a petit quelques degres de temperature de l air et de l eau, et nous ajoutons des epaisseurs avant de prendre le quart. Bon, nous sommes encore plus proche du quart de la premiere nuit en maillot de bain que du pantalon polaire prevu pour l arrivee ! Deja trois heures de passees, j en ajoute une avant d aller reveiller Denis.

6 heures plus tard, rebellote. Et me voila a admirer le lever de soleil au milieu des nuages. Dans la matinee, un peu de moteur pour remonter la charge des batteries. On en profitte pour brancher la musique, quand surgit le plus improbable des fans de Johnny : une fregatte vient virevolter autour du bateau. C est un superbe oiseau blanc de haute mer. Elle s enhardi a essayer de se poser en haut du mat, mais renonce finalement : la tete de mat fait des aller retours de 3m a chaque vague, ca doit bien secouer la haut

Voila, c etait un quart ordinaire, parce qu il y en a qui sont hors du commun. Il y a le quart a mail quand on a le temps (les meilleurs sont au beurre sale). Il y a le quart naval (il le sont tous en mer, meme si cette fois nous ne passons ni par Venise ni par Rio). Le quart a hoquet parfois, qui peut annoncer un debut de mal de mer, mais ca passe generalement en chantant un peu. Bon, je m arrete la, vous allez penser que j abuse des quarts en barre…

Guillaume, pour l equipage de Tchuda Popka

[Sent from: 26.0030,-62.7410]

18 comments

J5 - Securite avant tout a bord de Tchuda Popka

19 janvier 2007 | 15:10

En route a 8 noeuds plein nord

Aujourd’hui, et avant d’attaquer les zones plus froides et plus ventees, nous vous proposons une petite revision de tout ce qui concourt a nous permettre de naviguer en securite. En ecrivant ca, je pense aussi a la classe de Marie-Anne, peut etre que ca donnera de quoi vous occuper !

Mais tout d’abord, une petite reponse pour Mallory, l’un des eleves de Marie-Anne : merci beaucoup pour ton message, et de penser a nous comme ca ! et pour te repondre : tout va bien ici, et on essaie de bien naviguer : pour l’instant ca avance bien, mais on espere bientot mettre le turbo !

Merci aussi a tous les autres, pour vos proses qui nous font bien rire, pour la poesie et les extraits d’Homere (j’espere que nous errerons moins longtemps qu’Ulysse). Pour repondre a Sophie, qui me semble un peu trop ironiser sur mes talents de chanteur : je suis tres en voix ces jours-ci ! On fera des reponses un peu plus personnalisees au fur et a mesure, ne mollissez pas ! En plus c’est bientot le week-end, et comme il doit pleuvoir / neiger un peu partout ailleurs qu’ici, quoi de mieux que de rester connecte sur notre blog, je vous le demande ??

Cote conseils culinaires, pour l’instant les seules “prises” sont des petits poissons volants… on essaiera les recettes pour grosses pieces plus tard si Neptune y met du sien. Et promis, on va essayer de bien penser a chaque fois a mettre un “-” sur la longitude pour pas repartir au pakistan !

Pour rester dans l’esprit worldwide connexion, nous on est dans les eaux internationales, mais hier on etait a la latitude de Cuba, et aujourd’hui du sud de la Floride… Pour rester dans l’ambiance on mange des bananes !

Petit message personnel : bonne chance a Alexandre pour ses partiels, on est avec toi !

Mais revenons a nos moutons … et a la securite en mer La meteo Prevoir c’est deja beaucoup ! Meme si pour nous il n’est pas possible de rentrer au port bien tranquillement pour se boire un cafe pendant que le mauvais temps, par contre on peut se decaler pour eviter le plus dur (eventuel) et aussi bien se preparer aux changements de condition meteo. Ici, Marie-Pierre Planchon n’est pas ecoutee : de toute facon un jour sur deux c’est InterFootball a la place, mais meme si l’envie nous en prenais, 1/ nous ne captons pas encore France Inter Grandes Ondes (162kHz) 2/ nous ne sommes pas encore dans les zones de Marie-Pierre. La principale source de meteo a bord consiste donc a telecharger des cartes de vents et de pression par notre telephone satellitaire Iridium, et a les lire sur le PC du bord. On a aussi un recepteur radio a ondes courtes, qui devrait nous permettre d’avoir d’autres bulletins. Pour ceux que ca amuse (je pense en particulier a Nicolas), vous pouvez telecharger Expedition (www.iexpedition.org) et prendre les cartes par SailDocs (gratuit) et vous amuser a regarder la meteo avec nous (mais pour que l’exercice soit plus realiste, limitez vous a 15ko par jour).

La qualite du bateau Guillaume et moi avons navigue sur pas mal de bateaux, sur pas mal de mers differentes, mais Tchuda Popka 2 est de loin le bateau le plus securisant que nous ayons essaye… Tout y concourt : les 2 safrans qui permettent de garder le controle en toute circonstance, la quille de 3m (avant de coucher ca, il faut y aller) et la qualite de construction et d’accastillage. En plus le bateau est entierement insubmersible, c’est a dire que meme plein d’eau il flotterait encore, grace a des enormes volumes de mousse caches un peu partout. On est donc parfaitement en securite.

Les moyens individuels de securite Chacun de nous est equipe comme il faut : gilet gonflable automatique et harnais, pour s’attacher au bateau en permanence des qu’on est dehors. En plus de ca, on a dans nos poches des lampes a eclat, tres visibles de nuit si on tombe a l’eau. Si le temps forcit vraiment, on a en plus des combinaisons de survie TPS, flottantes et etanches… Bref on ne risque rien ! On a egalement une perche flottante IOR automatiaue et tout le bazar pour remonter l’un de nous qui serait tombe a l’eau. Encore une fois, on a tout, ceinture et bretelles !

Moyens collectifs En cas de vraiment gros probleme avec le bateau, on a aussi un radeau de survie, avec tout ce qu’il faut a bord pour tenir jusqu’a l’arrivee des secours. Secours qui auront ete prevenus par notre balise de detresse. En cas d’urgence, l’un de nous a juste a attraper cette balise et a l activer, pour que dans la demi heure le monde entier soit au courant que nous avons un probleme.

Je ne vous ai pas encore parle de notre telephone Iridium. Evidemment c’est un element de securite important, mais on ne peut pas forcement compter dessus, en tous cas, il est nettement moins fiable et resistant que la balise de detresse. Au passage, un point important est de bien savoir que de multiples raisons pourraient vous priver de la lecture de nos aventures, sans aucune incidence sur notre securite : plantage severe de Windows, panne du telephone Iridium, etc… Dans ce cas, pas de panique, tant que la balise n’a pas ete activee, aucun souci a se faire. De notre cote, on essaiera d’autres moyens pour vous rassurer et continuer a vous envoyer des nouvelles : pigeons (ou fous de bassan) voyageurs, messages dans des bouteilles, ou encore se rapprocher des routes des cargos pour leur parler a la VHF (radio de bateau a bateau) ou leur envoyer des messages avec un lance pierre (a la Moitessier).

Voila, je crois que j ai a peu pres fait le tour, cote securite, j’espere que vous etes tous rassures, car nous on l’est !!

Cote navigation, nous sommes toujours au pres a remonter des Antilles vers le nord, pour aller attraper le vent portant. Si tout va bien, la bascule devrait se faire dans la journee ou la nuit, et alors la, go !! On va decoller et survoler les Acores avec la vague.

Promis on envoie vite d’autres photos, des pecheurs (les lignes de Pierre sont a l’eau) et de leurs prises a venir !

A tres bientot

Jerome et l’equipage de Tchuda Popka 2, tous tres en forme (de banane)

[Sent from: 25.3748,-62.76347]

7 comments


Calendrier

janvier 2007
L Ma Me J V S D
    fév »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Messages les plus récents

Catégories

Liens

  • Commentaires récents

    • Eric Manzano Je confirme que l’Espagne a pris l’île d’Alboran, en 1540, à un pirate - ou corsaire...
    • xasdasdasd L’îlot d’Alboran appartient à l’Espagne depuis 1540 qui, selon l’historiographie...
    • Lorin Bonjour, Tout d’abord bravo pour votre site et excusez ma question qui ne concerne pas l’article...
    • Guillaume (de retour à terre) Nous n’avions pas toujours la radio à bord, aussi ai-je bien ris en tournant le...
    • Vivien Merci pour cette tasse, que dis-je ce bol, cette casserolle, cette marmite d’air frais. Regarder les...
  • Images

    www.flickr.com