Transat retour... en Pogo 40 - Tchuda Popka 2

Archives du 2 février 2007

J19 - Le thon est devenu l’ingredient unique du bord !

2 février 2007 | 16:49

En route a 7 nds, au 70/80

Je ne vais pas vous raconter cette histoire en vers de mirli-thon, ni en chansons parodiant le “Tcha-tcha-tcha des thons” (tube des annees 60), mon organe vocal se situerait a plus d’un quart de thon de la thon-alite du diapason. Je ne vous ennuierai pas davantage que la duree d’un semi-mara-thon (a ce sujet les parents Samson et Le Masson devraient calmer leurs fils-thons qui desirent s’engager a parcourir une telle distance en mars). Je ne le ferai pas non plus a la maniere de Delfeil de Thon dont l’humour laisse souvent a desirer ! Ce seront donc quelques nouvelles a ba-thons rompus.

D’abord, ne me parlez pas de cette nuit : “Tu as bien dormi ?”, “Tu vas bien ?”, “On est vraiment bien, la !”… - “NON !!” Je n’ai pas dormi, car si ce ne fut pas du bas-thon, ce fut quand meme co-thon ! On aurait dit que Tchuda Popka jouait a saute-mou-thon sur les vagues par 20-25 nds de vent, sur une mer raide et cassante !

Bref, nous avons peche hier notre Thon, un brave thon, un suicidaire encore celui-la, un SDF, un isole, un qui n’avait pas pu payer ses impots, un amoureux econduit ; mais je m’egare. Pour une fois, c’etait bien un poisson au bout de l’hamecon, et non une touffe de sargasses ! Nos deux X regardaient depuis deux semaines nos beaux rapalas et autres leurres, d’un air de dire “Des promesses, des promesses !”. Mais cette fois ce fut la bonne, et non des promesses de Sous-thon (nouvelle expression pour la rime, car Sous-thon dans les landes, et les landes en Gascogne…). Il fallait voir Denis vanter les merites de son Popper ! Les deux comperes (Denis et moi), fiers de leurs numeros 3 et 4, participerent a la matanza modele reduit, le men-thon volontaire. Pour ma part, je prenais des photos sans avoir besoin d’un photoma-thon de proximite pour les developper… Nos deux amis etaient fiers de leur nemrod des mers, mais c’etait surtout leurs estomacs qui s’exprimaient, sachant que le marmi-thon allait leur mi-thonner un bon thon a la basquaise facon Maite (qui habite elle meme non loin de Sous-thon). Denis, lui, ramenait le thon, un germon, en faisant attention de ne pas thon-ber sur le bord du lis-thon (vous le voyez, rafistole au shatter-thon ?). Rassurez vous, il avait bien pris soin de fixer son mousque-thon ! Le repas fut un delice, et je ne vous parlerai pas de l’aperitif, des entrees : sashimi de thon, thon au citron vert, soupe de thon, etc… J’ai une pensee pour mon cha-thon qui se serait regale ! Dans ces conditions, pas de risque d’intoxication alimentaire : nous n’aurons pas de bou-thons ! Et la, pas de ma-thon pour brider nos libertes !

Bien, il est de bon thon de terminer une missive par quelques politesses, vous m’avez subi depuis deja trop long-thon (avec l’accent parisien) ! Merci beaucoup a vous les supporters, on vous embrasse ! Felicitathons pour votre assiduite. Voyez, je m’egare encore, crois-thon !

Pierre

PS : quelques temps apres avoir ecrit ces mots, un nouveau germon s’est fait pieger, pas pique des hanne-thons non plus celui la !

[Sent from: 36.493,-28.107]

9 comments


Calendrier

février 2007
L Ma Me J V S D
« jan    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728  

Messages les plus récents

Catégories

Liens

  • Commentaires récents

    • Eric Manzano Je confirme que l’Espagne a pris l’île d’Alboran, en 1540, à un pirate - ou corsaire...
    • xasdasdasd L’îlot d’Alboran appartient à l’Espagne depuis 1540 qui, selon l’historiographie...
    • Lorin Bonjour, Tout d’abord bravo pour votre site et excusez ma question qui ne concerne pas l’article...
    • Guillaume (de retour à terre) Nous n’avions pas toujours la radio à bord, aussi ai-je bien ris en tournant le...
    • Vivien Merci pour cette tasse, que dis-je ce bol, cette casserolle, cette marmite d’air frais. Regarder les...
  • Images

    www.flickr.com